• Google+
  • LinkedIn
  • Viadeo

Le Blog

Internet & le handicap physique / moteur : Le SEO contribue à l'accessibilité des contenus

Que faire pour aider ce public, pour qui Internet représente une ouverture sur le monde d'autant plus appréciée qu'ils sont restreints dans leur liberté quotidienne?

C’est en partant du constat que les internautes ne sont pas tous égaux que la norme W3C a été créée. Son but est que votre site soit accessible à tout type de visiteur et d'équipement... C'est également dans ce but qu'ont été développées des techniques de codage dites responsive (adaptatives), c'est à dire qui adaptent votre site sur tous types de terminaux : PC, tablettes, smart phones.

Voici quelques critères qui doivent être mis en œuvre afin de respecter l’accessibilité universelle des sites internet :

  • Séparation contenu - contenant.
  • Ergonomie adaptable au public.
  • Compatible avec les navigateurs non-graphiques.
  • N'imposer aucun logiciel, utilisation, ou restriction.

Un site accessible = un site mieux référencé

Rendre son site le plus accessible possible est aujourd’hui un choix, ça n’est pas automatique. Tout comme l'est le SEO. Le fait de renseigner certaines balises "cachées" comme celle du texte alternatif aux images "alt" - pour les internautes dans l'impossibilité (physiologique ou technique) de voir les images - est une similarité évidente. La structuration du contenu par le biais de titres / sous-titres en est une autre, tout comme l'est la limitation du recours à certains langages comme le javascript... L'idée commune de rendre le contenu accessible et structuré à tous les internautes - incluant les robots de Google qui sont des internautes assidus et pas toujours coopératifs - incite à penser que l'accessibilité améliore le SEO. Mais donc elle ne suffit pas.
 
Par ailleurs l'inverse n'est pas forcément vrai.

Des similarités mais pas de corrélation

Un site "lisible" ne le rend pas optimisé pour le SEO, qui compte selon certaines sources environ 300 critères. La prise en compte aujourd'hui de critères liés à la "fraîcheur" des contenus, ainsi que dans une moindre mesure la popularité des contenus sur les réseaux sociaux, rendent aujourd'hui le référencement dans les résultats non payants de Google extrèmement difficile. Mais il y a encore de nombreux critères de SEO qui ne sont pris en compte que par les moteurs de recherche : quantité de contenu, URL, backlinks (liens entrants), champ lexical des pages,... dont l'optimisation est nécessaire pour un bon positionnement dans la page de résultat pour une expression donnée.
 
Il n'y a donc pas de lien de corrélation direct entre accessibilité et référencement (SEO). Mais le contraire n'est pas non plus vrai. Un site optimisé à tous points de vue pour le référencement organique sera certes lisible, mais pas forcément cohérent (abus des titres / sous-titres, des pages sur-optimisées notamment).
 
Pour en savoir plus sur le référencement et ses nombreux critères : Webmarketing-conseil et Digitiz
 
Pour plus d’informations vous pouvez faire établir un bilan d’accessibilité de votre site Internet en prenant contact avec un des organismes ci-dessous.
 

 

 

Pour en savoir plus, vous trouverez un lien vers le colloque de l'organisme A11yQC de 2013, lors duquel un état des lieux de l'accessibilité web a été fait. D'autres colloques ont lieu chaque année mais leur accès est payant (http://a11yqc.org/) : https://www.youtube.com/channel/UC-JusfzfhcgFYi04sOp9VDQ

L'association Braillet Net propose des mesures concrètes afin que l'accessibilité numérique devienne un moyen de faciliter l'intégration scolaire, professionnelle et sociale des handicapés moteur et physiques : http://www.braillenet.org/

Accessiweb : label identifiant les sites Web accessibles, donne des informations sur le groupe de travail qui le promeut et présente des ressources sur le sujet (http://www.accessiweb.org/)

Login

Please login using your credentials recived by email when you register.

I forgot my password | Resend activation e-mail

×